Comment choisir entre  : un chien de race d’un particulier,  un chien d’un éleveur,  un éleveur avec ou sans papier d’enregistrement.

Lorsque vous décidez d’adopter un animal, plusieurs choix se présentent à vous. Si vous décidez d’acquérir un chiot d’un éleveur, vous allez rapidement vous rendre compte que pour la même race de chien il y aura des différences de prix chez chacun des éleveurs.

Comment discerner un bon éleveur de chien de race ?

Sans généraliser, il y a toujours des exceptions à tout, mais pour résumer permettez-moi de faire les grandes lignes, qui à mon avis, caractérisent les bons éleveurs :

  • Ils sont habituellement des fanatiques de la race dans laquelle ils se spécialisent. Ils ne produisent donc pas plusieurs races ”on the side ”.
  • Ils sont tellement passionnés par la race de leur animal qu’ils connaissent l’historique de celle-ci, leur origine et leur aptitude. Ils s’assurent donc de varier et d’enrichir la génétique de leur chiens reproducteurs en allant chercher du sang ailleurs (USA, Europe).
  • Ils soumettent leurs reproducteurs à des tests de santé (certificats de santé) dont vous pouvez exiger une copie. Chaque test de santé varie selon la race et la pré-disposition génétique de celle-ci. Les reproducteurs ont également des tests de tempérament.
  • Tous leurs reproducteurs sont enregistrés au minimum au Club Canin Canadien. Les éleveurs sérieux devraient donc fournir les papiers d’enregistrement du chiot et surtout obliger les acheteurs à stériliser votre animal. C’est une manière pour eux de s’assurer du bien-être de la lignée de leurs reproducteurs tout en limitant la reproduction non contrôlée. Bref, une clause responsable.
  • Leurs chiens reproducteurs participent à un sport canin quelconque (preuve de fonctionnalité des chiens) et/ou participent à des événements de conformation.
  • Puisqu’ils sont si soucieux des détails et des besoins des chiens qu’ils élèvent,  ils récoltent toujours beaucoup d’informations sur les familles adoptives. Si ces celles-ci s’avèrent rechercher un chien qui ne correspond pas, que cela soit la race ou le tempérament des chiens de leur élevage, l’éleveur redirigera le client vers une autre race/éleveur.
  • Avant l’adoption du chiot, les éleveurs auront initié les chiots à un programme d’éveil sensoriel et de socialisation avec méthodes positives.
  • Ils auront également des garanties sur leurs chiots.
  • Les éleveurs consciencieux n’ont pas peur de refuser de vendre leurs chiots, car leur élevage n’est pas leur gagne-pain premier. C’est leur passion.

Finalement, les bons éleveurs de chien de race  seront toujours là pour vous appuyer lors de toutes problématiques ou questions lors de la vie de votre chien.

Qu’est-ce qui justifient ces montants plus élevés chez certains éleveurs ?

  • L’importation de semence et/ou reproducteur
  • Les frais de participation aux compétitions
  • Des tests de santé
  • Frais vétérinaires
  • La rareté des portées
  • La compétition : une personne qui a une portée avec un Akita X Husky va vendre ses chiens environ 500$. C’est une logique du marché que ceux qui prennent la peine d’accoupler d’une manière méticuleuse, les vendent au minimum le double.

Choisir un ” back-yard-breeder ”  et/ou chien sur kijiji,  chien d’animalerie, etc.

Cela encourage les problèmes génétiques et comportementaux, car les reproducteurs ne font faire aucun test. La qualité de vie des reproducteurs est souvent plus que discutable, car ceux qui les reproduisent espèrent en retirer un salaire. Ils ont donc plusieurs races de chiens et comme ça fait plusieurs animaux, ils les laissent souvent en chenil.

Puisque les reproducteurs vivent dehors, les femelles n’ont pas la chance de transmettre une émotion calme et sereine dans un contexte familial, ce qui à tendance à nuire au développement des chiots.

Il n’y a aucun standard pour les chiens produits et le prix à lequel les chiens sont vendus est souvent tellement moindre que les acheteurs disons plus ou moins motivés ne sentiront pas le besoin d’investir autant (lire s’investir… ) pour l’animal. On va se le dire, si tu achètes une montre à 20$, tu vas probablement moins lui faire attention que celle à 750$. Malheureusement, les animaux ne sont pas des choses mais il semble que cette théorie tienne aussi pour les chiens.

Lorsque qu’on cherche à sauver 500$ à l’achat d’un animal, on oublie que cette argent là c’est soit les chiots ou les géniteurs qui en paient le prix soit :

  • Aucune participation à des sports canins
  • Conditions de mise-bas douteuse
  • Aucun programme de socialisation des chiots
  • Les géniteurs n’ont pas nécessairement une qualité de vie : plusieurs portées par année, n’habite pas dans une maison familiale,  n’ont pas une vie de chien souhaitable.
  • La qualité des géniteurs tant au niveau de la santé que du comportement n’est pas évalué. Le seul critère c’est qu’il ressemble à la dite race.
  • Vue le bas prix des chiens, les animaux ont souvent connus plusieurs foyers et vivent plusieurs stress inutiles.

Grosso-modo ça fait que la maltraitance animal continue : animaux produits répondent aux besoins du marché car quelque part ils sont achetés/vendues donc la production continue.

chien-lapresse-lechiencoureur